Tag Archives: Ratatouille

Ratatouille provençale

Tous les secrets pour une recette réussie de la vraie ratatouille niçoise ! Chaude, tiède ou froide, c’est un décile. Elle peut accompagner des rougets grillés ou encore des côtelettes d’agneau par exemple !

Ratatouille provençale

Infos pratiques
  • 6
  • 30 minutes
  • 1 h 15 minutes
  • Facile
  • Bon marché

Ingrédients

  • 1 kg de tomates mûres
  • 3 poivrons verts ou rouges
  • 6 petites courgettes
  • 2 aubergines
  • 3 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 25 cl d’huile d’olive
  • 1 feuille de laurier
  • 1 pincée de sucre
  • sel, poivre

Étapes

Préparez les légumes :

1. Rincez les poivrons, coupez-les en lamelles et retirez les graines.

2. Épluchez les aubergines en enlevant une bande de peau sur deux. Coupez-les en dés.

3. Éliminez les extrémités des courgettes, grattez-les légèrement et détaillez-les en dés. Pelez les oignons, émincez-les.

4. Incisez la peau des tomates, ébouillantez-les 10 secondes et pelez-les. Coupez-les en deux pour les épépiner et concassez-les.

Cuisson des légumes :

1. Dans une cocotte à fond épais, faites chauffer l’huile. Mettez-y les dés d’aubergines et de courgettes à revenir. Mélangez régulièrement et lorsqu’ils sont dorés, retirez-les à l’aide d’une écumoire et réservez-les.

2. Dans la même cocotte et la même huile, mettez les oignons émincés, les lamelles de poivron et les gousses d’ail épluchées. Laissez revenir en mélangeant à la spatule.

3. Au bout de 5 min de cuisson du mélange d’ail, oignons et poivrons, versez les tomates concassées dans le faitout. Laissez cuire sur feu moyen pendant une dizaine de minutes en mélangeant régulièrement.

4. Ajoutez les courgettes et les aubergines réservées. Assaisonnez de sel, de poivre, d’une pincée de sucre et ajoutez la feuille de laurier.

5. Laissez mijoter la ratatouille à feu doux et à découvert pendant 1 h.

La gastronomie en Provence Alpes Côte d’Azur

La gastronomie en Provence Alpes Côte d’Azur
La Provence et la Côte d’Azur ont leurs spécialités propres, mais ont aussi en commun une tradition gastronomique construite sur les produits du terroir : légumes, ail, huile d’olive, herbes aromatiques, etc… La cuisine obtenue est donc, à l’image du pays, une cuisine gaie, ensoleillée, colorée, pleines de senteurs et d’aromates ; c’est un enchantement pour le palais.

Côté Côte d’Azur, on perçoit souvent l’influence de la cuisine italienne.
On peut citer quelques plats traditionnels de Nice :
la ratatouille, la salade niçoise, les farcis, la pissaladière, la daube à la niçoise, les artichauts barigoule, la soupe au pistou, etc…

Olive Noire PACACôté Provence, un grand nombre de ces plats sont aussi à l’honneur. La cuisine provençale évoque des images colorées alléchantes de poivrons rouges et jaunes, de magnifiques tomates, d’aubergines, de poissons frais, d’olives et d’huile d’olive, d’agrumes et de melons dorés, mûris sous le soleil méditerranéen. La qualité et la profusion des fruits et des légumes cultivés est aussi bien un régal pour les yeux que pour les papilles. Les plats provençaux combinent des éléments classiques de la cuisine française, italienne et espagnole dans un bouquet de saveurs authentiques. C’est ainsi que l’on retrouve des spécialités comme la célèbre bouillabaisse, la daube provençale, les tomates à la provençales, les navettes (biscuits à la fleur d’oranger), le fromage de chèvre du Rove, les calissons d’Aix, la tapenade, la fougasse, etc…

La Camargue est célèbre par son riz cultivé depuis 1830, et le sel, mais aussi le fameux saucisson d’Arles créé au 17ème siècle.

Outre ses vins, le Vaucluse apporte la pomme de terre de Pertuis, le melon de Cavaillon connu dans le monde entier, la très réputée asperge de Mormoiron. Sans oublier les non moins célèbres « fruits confits » d’Apt, ville connue comme la capitale du fruit confit et qui a reçu le label très envié de « site remarquable du goût », et bien sûr, la truffe de Carpentras ou de Valréas.

En savoir plus sur… le Calisson d’Aix en Provence

Calisson d’Aix Le calisson, du provençal calissoun, est une confiserie faite d’une fine pâte de melon confit et d’amandes broyés ensemble, nappée de glace royale et posée sur un fond de pain azyme. Cette friandise souvent parfumée à la fleur d’oranger et en forme de navette est une spécialité d’Aix-en-Provence depuis le xve siècle.